• Il était une fois...

    Les nouveaux rois !


    C’étaient des rois de la finance

    Qui avaient mis le peuple en désespérance !

    Cela se passait dans les années deux mille,

    Où on prenait le citoyen pour un imbécile

    Lui faisant croire que lui le citoyen

    Vivait bien au-dessus de ses moyens !

    Cela ne concernait pas les politiques « diseurs »  ,

    Qui eux avaient des salaires à la hauteur !

    Ces nouveaux rois avaient asservis

    Les gouvernants impuissants de nos pays !

    Ces derniers  endettés empruntaient de plus en plus ,

    Nous recommandaient de travailler plus pour gagner plus !

    Hélas le chômage endémique frappait la nation ,

    On vivait le temps maudit  de la mondialisation !

    Ces nouveaux rois ne pensaient qu’à faire de l’argent,

    Et s’en foutaient pas mal des pauvres gens !

    Quant aux états en manque de ressources financières,

    Ils tapaient le peuple de toutes les manières ,

    Il pleuvait des taxes sur tout , jusque sur les sodas,

    Comme excuse on nous  racontait des balivernes n’est-ce pas !

    Et comme les shadocks l’état pompait, pompait

    Sur la classe qui était encore en activité !

    On aidait les riches , certains ne payaient pas d’impôts,

    Ils avaient des châteaux , des avions , des bateaux

    Menaient grand train avec leur tas de pognon ,

    Tandis que les plus démunis vivaient sous des cartons !

    On nous servit des crises  pour tout aggraver,

    Nous disant  alors que les banques étaient en difficultés ,

    Et qu’il nous fallait nous le peuple actif les sauver !

    Et voici le peuple qui d’argent était déjà en manque ,

    Aller au secours c’est impensable des banques ,

    Qui on ne sait trop comment avaient bouffé des produits toxiques ,

    Et mettaient en péril la démocratie et le peuple de la république !

    C’était l’époque où tout devenait plus cher ,

    C’était un monde qui tournait à l’envers !

    On remboursait de moins en moins les médicaments,

    La sécu avait on ne sait comment un trou géant

    Et malgré  toutes les ponctions qui sur nous avaient été faites,

    Ce trou s’agrandissait toujours ! Que nous étions bêtes ,

    Ce n’était pas un trou mais simplement un tuyau,

    Et ce que l’on versait comme argent par le haut ,

    S’évacuait naturellement par le trou du bas ,

    Mais dans quelle direction , on ne savait pas !

    C’était l’époque des nouveaux rois ,

    Ceux qui aux gouvernements dictaient leur lois !


    Voici donc bonnes gens un conte

    Qui de cette époque rend compte

    Il est bien entendu difficile d'y croire,

    Et pourtant cela aura marqué l'histoire !

    Cela se passait sur notre chère terre,

    Alors il ne fallait pas en faire mystère !

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Vraiment du jamais vu

    Une superbe meneuse de revue

    Que cette mante religieuse ,

    Dans  une danse prodigieuse,

    En équilibre sur un fil menu ,

    Dans une gestuelle de grande tenue !

    Meneuse de revue

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • J'ai fait ,mon dieu quelle histoire,

     

    De l'art moderne sans le savoir !

     

    Il suffirait que je sache déblatérer

     

    Sur mon oeuvre ainsi exposée

     

    Pour qu'au génie on puisse crier !

     

    Je l'aurais ainsi intitulée :

     

    "Café Elpoueto en dosettes"

     

    Pour que cette oeuvre on trouve chouette !

     

    C'est la réprésentation d'un monde nouveau

     

    Où la pression sur tout prend le haut !

     

    Cela vaut bien un clou planté sur une planche

    Qu'au musée d'art moderne des délires déclenchent !

    Partager via Gmail

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires